Día de los muertos : histoire & traditions

El Día de los muertos qui se vit au Mexique le premier week-end de Novembre en intrigue plus d’un. Une histoire et des croyances fortes, des traditions bien particulières dans les plus grandes villes comme les villages les plus isolés, ou encore des festivités et défilés au folklore unique. Décelez les secrets de la surprenante et incroyable Fête des morts.

L’histoire del Día de los muertos

El Día de los muertos, ou le jour des morts, est une période extrêmement symbolique au Mexique et mêle de nombreux éléments culturels qui, à l’image de l’histoire du pays, proviennent d’un mélange de différentes cultures et croyances. Afin de mieux comprendre les différentes traditions de ce jour si spécial, nous vous proposons de retracer son parcours de l’époque préhispanique à aujourd’hui.

El Día de los muertos à l’époque préhispannique

Les premières traces de la célébration des morts datent d’il y a approximativement 3000 ans, chez les populations indigènes mésoaméricaines (Aztèques, Mayas, etc). À cette époque, les festivités avaient lieu au moins 6 fois dans l’année, mais la fête la plus importante se célébrait pendant le 9ème mois du calendrier solaire mexica (calendrier aztèque), en août, et durait trente jours. 

Ces populations rendaient hommage à leurs défunts et honoraient la déesse de la Mort Mictecacíhuatl à travers de divers rituels, chants et danses. La mort était perçue d’une manière très différente et n’était ni crainte, ni n’avait une connotation négative. Ces peuples croyaient en la vie après la mort et le décès ne représentait qu’une étape entre la vie terrestre et la vie dans ce qu’ils appelaient “l’inframonde” (le monde des morts). Ces cérémonies symbolisaient la séparation de l’âme du corps physique et son accompagnement à travers les 9 niveaux de l’inframonde.

Les enterrements étaient accompagnés de différentes offrandes : des crânes gardés comme trophées et rappelant la mort, les objets personnels ayant appartenus au défunt et d’autres dont il aurait besoin lors de son voyage. Le chemin vers l’inframonde étant long et tortueux, les corps étaient enterrés avec un xoloitzcuintle, chien sans poil originaire du Mexique, qui devait les guider vers leur destination finale.

Les chiens xoloitzcuintle mexicains pour el Día de los muertos

Les notions de paradis et d’enfer n’existaient pas pour les populations pré-hispaniques. Elles croyaient que le lieu de destination des âmes était déterminé par leur type de mort. Ceux qui mourraient naturellement se rendaient à Mictlán, monde des morts dont Mictecacíhuatl est la reine, tandis que les guerriers morts au combat, les hommes sacrifiés et les femmes mortes durant l’accouchement, allaient à Omeyocán, paradis du soleil dirigé par le Dieu de la Guerre. Les morts dont le décès est en relation avec l’eau, allaient quant à eux à Tlalocán, lieu de repos et d’abondance gouverné par le Dieu de la pluie. La fête des morts actuelle est en lien avec le Mictlán.

La colonisation Espagnole et l’évolution del Día de los muertos

Au XVIème siècle, l’arrivée des Espagnols sur le territoire américain et la colonisation des populations locales marque la diffusion de la culture et des traditions européennes chrétiennes lors des tentatives de conversion des natifs.

Tout d’abord, la date change pour s’aligner sur celle de la Toussaint et se fête ainsi chaque année du 28 octobre au 2 novembre. Ensuite, l’idée de paradis et d’enfer comme lieux où se rendent les âmes en fonction des actions de la vie, est instaurée parmi les croyances. Les objets symboliques de la religion chrétienne apparaissent également dans les rites, tels que les croix ou les représentations de personnages saints.

Petit à petit, le pays se dirige clairement vers le christianisme et nous observons une fusion des rituels indigènes avec les traditions issues de la religion chrétienne occidentale. C’est cette fusion qui a finalement donné vie au día de los muertos tel que nous le connaissons actuellement.

La célébration de la Fête des morts de nos jours

Aujourd’hui, el día de los muertos au Mexique est célébrée pour accueillir les âmes qui rendent visite à leurs proches et reviennent sur Terre durant cette période. Les familles érigent des autels décorés et parés d’offrandes pour la visite de leur proche défunt. Ils présentent plusieurs niveaux rappelant la Terre, le ciel et l’inframonde.

Comme dans les traditions indigènes, les enfants sont d’abord célébrés le premier jour du mois de novembre et les adultes, le jour suivant. Les festivités incluent les chants et danses, ainsi que la visite et la décoration des tombes des défunts dans les cimetières mêmes.

Día de los muertos - célébrations et déguisements au Mexique

L’influence anglo-saxonne et la proximité des dates avec la fête Halloween, ont eu pour conséquence de mêler cette fête à la célébration des morts, qui n’avaient rien à voir à l’origine. Les mexicains se déguisent et se maquillent en squelettes lors de la période des morts. Depuis 2015, suite au film hollywoodien James Bond, Spectre, des défilés sont même organisés dans la capitale mexicaine pour l’occasion.

En 2003, l’UNESCO inscrit el Día de los Muertos comme Patrimoine Mondial Immatériel pour son rapport à la culture mexicaine, aux traditions et événements communautaires.

Les traditions del Día de los muertos

Le jour des morts au Mexique inclut des traditions de différentes origines. Les familles mexicaines érigent des autels dans leurs maisons pour rendre hommage à leurs proches défunts et se rendent dans les cimetières pour décorer leurs tombes et festoyer, dans le but d’accueillir dans le monde des vivants les âmes qui reviennent en ce jour spécial. Suite au mélange des cultures, de nouvelles coutumes ont fait leur apparition comme des défilés et des déguisements thématiques.

Les défilés et festivités

El Día de los muertos étant une période festive de commémoration des défunts, les Mexicains organisent à cette occasion de nombreux défilés et festivités.

Pour les plus grands défilés, comme celui de la capitale, on retrouve des chars assurant l’animation des foules. Sculptures, danseurs ou encore alebrijes colorés font le spectacle pour le plus grand plaisir des locaux. Dans les villes plus petites, il peut aussi y avoir des défilés animés par des danseurs, délégations locales ou encore musiciens. L’ambiance y est généralement très conviviale.

Outre les défilés, les mexicains profitent souvent de concerts sur les places principales ou encore des concours de la plus belle catrina. Des spectacles sons et lumières peuvent aussi être organisés sur la thématique de la Fête des morts.

Il est également de coutume de faire une veillée dans les principaux cimetières le soir du 1er Novembre. Les tombes sont décorées et illuminées de telle sorte que l’ambiance en devient si particulière. Pour vivre ce phénomène à la manière d’un local, découvrez notre excursion lors d’une veillée pour la Fête des morts à Mexico City dans le cimetière de Xochimilco.

Día de lors muertos défilé

Les autels des Morts érigés pour el Día de los muertos

De nombreuses familles érigent des autels des morts commémoratifs pour el Día de los muertos en hommage à leur proches défunts. Ils sont disposés d’une façon bien particulière, accordant tout un sens à chaque élément. Cependant, cette disposition peut varier d’un autel à l’autre et finalement, le seul but est de commémorer ses proches.

Ils peuvent s’organiser en 2, 3 ou 7 “étages” représentant respectivement la Terre et le Ciel pour les autels à 2 étages; la Terre, le Ciel et l’Inframonde pour ceux à 3 étages. Les 7 étages représentent quant à elles, les 7 étapes qui mènent au repos éternel. Pour les voyageurs qui se rendraient à Mexico City lors de cette période, nous proposons un tour guidé à la découverte des plus beaux autels des morts de la capitale, une pépite !

On retrouve traditionnellement certains objets typiques sur les autels, dans les cimetières et autres lieux publics. En voici quelques exemples :

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
Día de los muertos - Présentation des autels des morts au Mexique

© Photo : Gabriel

1 – Les fleurs Cempasúchil – Ces fleurs oranges sont placées massivement sur les autels et également disséminées dans les rues, en forme de chemin. Leur senteur guide les âmes vers le monde des vivants en ce jour spécial.

Pain de mort pour el Día de los muertos au Mexique

2 – Le pain aux morts – Ces petits pains sucrés sont dégustés chaque année pendant la fête des morts uniquement. Ce sont de petites brioches parfois parfumés à la fleur d’oranger et saupoudrées de sucre sur lesquelles sont représentés des os rappelant les morts, parfois disposés en forme de croix religieuse.

Croix religieuse día de los muertos Mexique

3 – La croix religieuse ou une représentation de la vierge – Un des symboles de la Fête des morts hérités de la colonisation est la mise en avant d’une croix ou d’une vierge, souvent la Vierge de Guadalupe, que l’on peut retrouver au centre de l’autel.

Bougies pour el día de los muertos au Mexique

4 – Les bougies – De multiples bougies sont disposées sur les autels des morts afin de guider les morts sur leur chemin. Elles sont également un élément décoratif important et présentes massivement dans les cimetières, participant à l’ambiance particulière des veillées.

Encens de l'autel des morts día de los muertos au Mexique

5 – L’encens (copal) – Des encens sont brûlés dans des coupes placées sur les autels et ont un rôle purificateur chassant les esprits malveillants. Il s’agit généralement de copal, un minéral friable dégageant une odeur particulière lorsqu’il est brûlé.

6 – Catrinas ou calaveras – Les “calaveras”, fameux crânes ou squelettes décorés, sont devenues une figure de la culture mexicaine et de la Fête des morts. Elles ne sont pas un élément indispensable dans la bonne composition d’un autel, cependant, de par leur représentation festive de la mort, elles montrent le côté burlesque qu’y accordent les Mexicains. On peut régulièrement en observer comme décoration complémentaire.

Photos de l'autel des morts día de los muertos au Mexique

7 – Les photos des défunts – Les photos des portraits des proches décédés sont placées en haut de l’autel, en tant que souvenir et identifient ceux à qui l’on dédie les offrandes.

Papel picado du día de los muertos au Mexique

8 – Le “papel picado” (papier découpé) – De différentes couleurs vives (jaune, orange, bleu, violet, vert, rouge), ce fin papier rectangulaire présente des découpages de diverses formes (squelettes, fresques, croix ou autres motifs). Il colore les rues et les autels.

Día de los muertos - Calaveras en sucre

9 – Les crânes en sucre – Lors de la Fête des morts, on peut observer une version des calaveras en sucre, qui est placée sur les autels. Elles existent également en version chocolat ou en pâte d’amande.

Boissons autels des morts pour le día de los muertos au Mexique

10 – L’eau, la tequila et le mezcal – L’eau présente sur les autels a une valeur purificatrice et apaise la soif des morts après leur long voyage vers le monde des vivants. Elle peut être complétée d’autres boissons, dépendant souvent des goûts des personnes auxquelles on rend hommage.

Sel de l'autel des morts día de los muertos au Mexique

11 – Le sel – Le sel est aussi un élément purificateur présent sur les autels des morts, permettant au corps de rester sain lors de son voyage entre la terre des morts et celle des vivants.

12 – Des objets familiers – Des objets rappelant les personnes de l’autel sont ajoutés, ainsi que leurs plats favoris typiques du Mexique, parmi lesquels, les tamales (pâte de maïs agrémentée de viande et/ou piments, enveloppée dans une feuille de maïs ou de bananier), le mole (sauce pimentée à base de chocolat) ou encore la citrouille “en tacha” (confite dans du sucre brun).

Découvrez nos excursions spéciales pour el Día de los Muertos

Découvrez notre sélection de tours pour el Día de los muertos et célébrez cette incroyable fête avec Mexikoo. Nous vous proposons 2 excursions pour profiter des festivités du Día de los Muertos à votre manière.

Apprenez-en davantage sur cette fête mystique et exceptionnelle en visitant le traditionnel quartier de Xochimilco pour vivre la Fête des morts à Mexico de nuit ou préférez faire le tour des plus beaux autels des morts de la capitaleNous avons sélectionné des guides francophones d’exception pour vous offrir des expériences uniques de haute qualité.

Nous proposons également un voyage sur-mesure entre la Ville de Mexico et le Quintana Roo, à la découverte du jour des morts au Mexique. N’hésitez pas à nous contacter si vous êtes intéressé par cette incroyable tradition et que vous souhaitez vivre une aventure au rythme de la Fête des Morts avec Mexikoo. 

Je souhaite un devis sur-mesure

Réservations

(+52) 1 55 2311 4638    hola@mexikoo.com

© Copyright - Mexikoo