Mexique : Quelle région pour quel voyageur ?

01/04/2019

Le Mexique est un pays grand comme 4 fois la France, et possède de nombreuses richesses toutes plus différentes les unes que les autres. Chargé d'histoire, doté d'une faune et d'une flore exceptionnelles, d'une gastronomie inscrite au patrimoine mondial de l'UNESCO, d'une architecture typique et d'une culture propre, ce pays saura satisfaire tout type de profil ! Encore faut-il savoir où se rendre en fonction des envies voyages, des passions, ou du groupe de voyageurs concerné. Afin de vous diriger vers la région qui vous correspondra le mieux, nous vous avons concocté cet article sur les principales destinations du Mexique. Suivez le guide !

1 - La péninsule du Yucatán

Grande incontournable du Mexique, la péninsule du Yucatán regroupe 3 États : Yucatán, Quintana Roo et Campeche. C'est la destination d'excellence du pays grâce à sa diversité. À ce titre, elle conviendra à la majorité des voyageurs, des plus aventuriers et intenses, à ceux recherchant plus de calme et de repos. S'il s'agit d'un premier voyage au Mexique, c'est la région que l'on vous recommanderait.

Les atouts de la péninsule du Yucatán

À travers ses 3 États, les principales activités de la région sont la visite de sites archéologiques mayas, l'observation d'animaux sauvages dans ses multiples réserves et biosphères, que ce soit sur terre, sur l'eau ou dans l'eau, la découverte des villes coloniales et des villages mayas, et la farniente sur ses plages paradisiaques ou au bord de ses lagunes d'eau turquoise.

Les incontournables de la péninsule du Yucatán

Dans la mesure du possible, comptez environ 15 jours pour pouvoir faire la boucle complète des 3 États, profiter de chaque étape et explorer les incontournables que sont la biosphère de Sian Ka'an, les ruines de Tulum, la lagune aux 7 bleus de Bacalar, la biosphère de Calakmul, le site de Chichén Itzá, la réserve de Río Lagartos et Las Coloradas, et l'île d'Holbox. Chacune de ces étapes regorge d'autres activités comme la visite de cénotes ou de communautés mayas locales.

Quand voyager dans la péninsule du Yucatán ?

La météo de la péninsule du Yucatán est vraiment clémente, et les températures sont chaudes toute l'année. Nous vous conseillons toutefois les périodes de novembre et janvier à mai, qui sont des saisons plus basses et sur la saison sèche. Peu de risques de pluie et des tarifs plus bas à la clé.

Sachez toutefois que la péninsule du Yucatán est la destination la plus touristique du pays. À ce titre, certaines zones comme la ville de Cancún, ont vu leur fréquentation totalement exploser au cours du début du XXIème siècle. Même s'il reste plusieurs endroits plus paisibles, il sera rare de se retrouver totalement seul au sein d'une réserve ou d'un site archéologique. Vous avez de la chance, on connaît quand même les combines pour vous préparer des excursions de ce type !

Pour plus d'informations sur cette région, vous pouvez retrouver notre article "Où et quand voyager dans le Yucatán".

2 - Le Chiapas

Le Chiapas est un État voisin de Campeche partageant une frontière avec le Guatemala. Il reste une région assez peu connue et peu visitée des touristes malgré ses nombreuses richesses naturelles et culturelles. Le Chiapas conviendra mieux aux personnes plus aventurières recherchant un voyage au plus proche des populations locales, en immersion dans la nature et loin du tourisme de masse.

Les atouts du Chiapas

Le Chiapas est une région sauvage chargée d'histoire et très authentique. Ses principaux atouts sont ainsi sa culture maya, sa grande biodiversité, ses jungles, cascades, et autres merveilles naturelles, et ses villages et communautés mayas dans lesquelles découvrir des traditions uniques et des produits artisanaux. La plage, bien que présente sur la côte pacifique au sud de l'État, n'est pas vraiment l'intérêt principal du Chiapas, et on préfèrera se baigner dans les eaux turquoise des cascades naturelles.

Les incontournables du Chiapas

Niveau nature, le canyon du Sumidero (haut d'un kilomètre par endroits !), les cascades de Roberto Barrios (plutôt que celles d'Aguas Azul, bien plus touristiques), les lacs de montagne de Montebello, le gouffre de la Sima de las Cotorras, et la jungle lacandone sont nos coups de coeur. Pour les sites archéologiques, celui de Palenque est incontournable, mais on adore aussi Tonina qui a été un rival important de Palenque, Bonampak pour ses peintures murales incroyablement bien conservées, ou encore Yaxchilán pour sa proximité avec la nature. Pour terminer, la rencontre avec les communautés locales autour de la ville de San Cristóbal de las Casas est une expérience à ne pas manquer tant les traditions et le mode de vie sont atypiques et fascinants. On vous recommandera Zinacantan et Amatenango pour leur artisanat local et San Juan Chamula pour son "catholicisme indigène".

Quand voyager dans le Chiapas ?

Comme pour la péninsule du Yucatán, on vous conseille de partir hors saison haute, même pour cette région moins touristique. Le centre du pays, vers San Cristóbal de las Casas a aussi des températures assez fraîches en hiver. Si vous préférez la chaleur, nous vous conseillons plutôt les mois de mai à novembre.

Le Chiapas est donc une région très sauvage, plus authentique, mais aussi plus pauvre, moins touristique, et aux infrastructures plus modestes comparée à la péninsule du Yucatán. Elle vous conviendra davantage si vous voulez réellement sortir des sentiers battus.

3 - La Basse Californie

La Basse Californie est une région plus connue des Américains que des Européens... Et à tort, car elle est parfaite pour les amoureux de la nature et de la faune marine. Cette région est plus difficile à promouvoir pour un premier voyage au Mexique car elle n'inclut pas de site archéologique maya. Ce n'est pas pour autant qu'elle ne possède pas d'histoire !

Les atouts de la Basse Californie

La Basse Californie est surtout réputée pour sa faune marine qui lui a valu son surnom de "l'Aquarium du Monde" par le commandant Cousteau. Sa biodiversité est en effet impresionnante : baleines, requins-baleines, otaries, poissons tropicaux, requins, dauphins, etc. Ses plages sont également parmi les plus belles du pays, bordées par des montagnes arborant des cactus. Les activités phares de la région y sont donc rattachées : observation d'animaux marins et farniente sur les plages. La visite des petits villages de pêcheurs vaut également le détour.

Les incontournables de la Basse Californie

Cette région ravira tout particulièrement les amateurs de plongée et autres activités aquatiques. A ne pas manquer : plongée (bouteille ou snorkeling) dans l'incroyable réserve marine de Cabo Pulmo, observation des 3 espèces de baleines en migration de décembre à mars, snorkeling avec les requins-baleines et les lions de mer, et visite de La Paz. Pour les sportifs, on aura également du kayak et du sandboarding sur les dunes de Mongote, près de La Paz.

Quand voyager en Basse Californie ?

La meilleure saison pour voyager en Basse Californie et pouvoir profiter du spectacle des baleines et des requins-baleines est entre décembre et mars. Sachez tout de même qu'en hiver, les températures peuvent être plutôt basses comparé à la moyenne sur l'année (parfois moins de 10°C sur la côte pacifique). Les températures sont toujours plus élevées sur la côte est de la région qui est donc à privilégier pour prendre le soleil. Les mois de février-mars seraient nos recommandations numéro 1.

4 - Oaxaca

L'État de Oaxaca se situe au sud du pays, sur la côte pacifique. C'est un voisin du Chiapas et une région avec une grande diversité d'activités, mais moins développée que la péninsule du Yucatán. La ville de Oaxaca vous offrira culture et gastronomie, avec plusieurs points d'intérêts également aux alentours, alors que les plages de la côte vous permettront de vous relaxer.

Les atouts de Oaxaca

Tout comme la péninsule du Yucatán, Oaxaca est un État très diversifié. Ses plus grands atouts sont toutefois sa culture gastronomique, ses sites archéologiques, ses merveilles naturelles grandioses et son artisanat. Concernant ses plages, elles conviendront surtout aux surfeurs grâce aux grandes vagues du Pacifique. Bien qu'il sera possible d'en trouver de plus calmes, il ne faut pas s'attendre aux plages de la mer des Caraïbes.

Les incontournables de Oaxaca

Assurez-vous d'arpenter les rues de la ville coloniale de Oaxaca, admirez ses édifices, apprenez son histoire, et laissez-vous tenter par la fameuse "street-food" qu'elle offre. De nombreuses spécialités sont très typiques, délicieuses et méconnues des palais européens : les 7 moles, les tlayudas ou encore les chapulines raviront vos papilles ! La région est aussi connue pour sa production de cacao et de mezcal dont vous pourrez visiter les fabriques.

Egalement à voir, le site archéologique de Monte Alban, les cascades pétrifiées et sources thermales de Hierve el Agua, et les villages mayas à l'artisanat très riche (Mitla, Teotitlan, Tule). Pour les plages, vous aurez principalement le choix entre Puerto Escondido avec un air "surf", jeune et festif, ou Huatulco, plus calme et mature avec ses petites baies sauvages. On peut aussi trouver des parcs nationaux près de ces plages.

Quand voyager à Oaxaca ?

Comme pour bien d'autres destinations au Mexique, nous vous conseillons de partir en dehors des grandes périodes festives, plutôt entre janvier et mars. Oaxaca connaît aussi une saison des pluies de juin à début octobre durant laquelle il pleut presque tous les jours, mais seulement en fin de journée. La pluie a l'avantage de rendre les paysages désertiques bien plus verts. A vous de voir le type de climat que vous préférez ! Les journées sont dans tous les cas assez chaudes toute l'année.

5 - Ville de México et alentours

La capitale de México est une mégalopole extrêmement riche en histoire et en culture. A la croisée entre le pré-hispanisme et la modernité post-colonisation, cette ville offre un patrimoine impressionnant à découvrir, en plus des nombreuses autres attractions alentours. Une destination qui plaira aux férus d'anthropologie, d'histoire et de culture.

Les atouts de la Ville de México et ses alentours

La capitale en elle-même vous garantit de nombreuses heures de visite, entre son centre historique, ses quartiers au charme distinct, ses multiples musées ou encore ses marchés et sa gastronomie. Ses principaux atouts sont la culture, l'art, l'histoire et la gastronomie. En dehors de México, vous pourrez également visiter des sites archéologiques et d'autres villes coloniales comme Puebla.

Les incontournables de la Ville de México et ses alentours

Le centre historique, sa grand place (Zocalo), son Templo Mayor (un site archéologique découvert en 1978 en plein centre-ville) et ses nombreux musées, ainsi que les quartiers de Xochimilco et Coyoacán doivent figurer sur votre liste. On y ajoutera aussi le Palais National, le musée d'Anthropologie et le Château de Chapultepec, seul vrai château d'Amérique ! Le site archéologique de Teotihuacán est également une attraction appréciée et proche de la ville. Pour terminer, une visite guidée du marché de la Merced promet une sortie atypique aux plus curieux.

Quand voyager dans la Ville de México et ses alentours ?

Pour profiter au maximum de la ville de México avec des températures agréables, évitez l'été et ses pluies quotidiennes en fin de journée. Privilégiez plutôt les mois de février à mai ou octobre et novembre. Le tout début du mois de novembre est une excellente période pour pouvoir assister à la fête des morts, très célébrée à travers toute la capitale.

Le Mexique possède 32 États au total, et bien que ceux cités ci-dessus sont généralement les plus populaire en terme de tourisme, chacune d'entre elle possède ses propres trésors, entre culture, nature ou gastronomie. Le Mexique est un pays que vous pourrez visiter et re-visiter à plusieurs reprises sans jamais avoir d'impression de déjà-vu.