Le site archéologique de Calakmul, à découvrir lors de votre circuit dans le Yucatán

25/07/2018

Le monde maya, qui est délimité par la péninsule du Yucatán et les Etats de Tabasco et du Chiapas, abritent de nombreux sites archéologiques. Outre les plus connus : Coba, Chichén Itzá, Uxmal ou encore le site de Tulum, nous entendons désormais de plus en plus parler de celui de Calakmul, qui a été restauré plus tardivement (dans les années 80). Il commence tout juste à faire l'objet de promotion de la part du gouvernement. Pourquoi la cité de Calakmul est-elle intéressante pour avoir une vue d'ensemble sur le monde Maya ? Quelle fut sa place à l'époque de cette civilisation ?


Petit retour sur l'histoire de la cité de Calakmul

La cité de Calakmul a été habitée, selon les conclusions des archéologues, de la période préclassique jusqu'à la période post classique. Elle a connu son apogée pendant la période classique tardive, à travers 130 ans de pouvoir. Le royaume de Calakmul contrôlait alors de nombreuses citées alentours, telle que Oxpemul. C'est à cette période, sous le règne du roi Yuknoom Ch'een II, qu'ont été construites les plus grandes réalisations du site (celles qui ont été restaurées et que l'on visite aujourd'hui). Le cœur du site de Calakmul s'étend sur 2 kilomètres carrés et on y trouve les vestiges d'environs 1.000 structures. Toute la périphérie représente une vingtaine de kilomètres, qui représentaient la zone résidentielle de l'époque. On estime la population de Calakmul jusqu'à 60.000 habitants. 

Aperçu du temple de Calakmul dans la jungle de Campeche
Aperçu du temple de Calakmul dans la jungle de Campeche

Calakmul a toujours été la rivale de Tikal, située au Guatemala, qui exerçait une grosse influence sur le monde Maya à la même époque. Après avoir dominé grâce à des alliances avec d'autres cités (El péru, el Naranjo), Calakmul connaîtra finalement son effondrement en 741, suite aux défaites de ses alliés face à Tikal.

En ce qui concerne l'histoire de Calakmul, et les différents règnes, de nombreux éléments restent encore flous aujourd'hui. Ceci est dû au fait que la pierre ayant servi aux constructions, et notamment aux stèles, est un calcaire tendre, particulièrement sujette à l'érosion (contrairement au calcaire l'on trouve dans la région de Palenque). De nombreux noms de souverains sont ainsi devenus illisibles.

Découverte de Calakmul dans les années 1930

La cité de Calakmul a été découverte en 1931 par le biologiste Cyrus Longworth Lundell. C'est lui qui lui a donné son nom moderne, Calakmul, dont la traduction est « les deux montagnes / pyramides adjacentes ». Les deux grandes pyramides de Calakmul repérées par le biologiste étaient alors recouvertes de végétation. Le site fût alors cartographié un an plus tard et quelques fouilles eurent lieu, mais les excavations ne commencèrent réellement qu'en 1982, à travers un programme de l'université autonome de Campeche. Les archéologues travaillèrent alors à Calakmul jusqu'en 1994.  

L'utilisation des grands volumes pour entrer en contact avec les dieux

Le site archéologique se démarque par ses grands volumes. La structure n°2 qui se trouve dans le cœur du site, représente une des plus grandes pyramides du monde Maya. Contrairement à de nombreux sites dans lesquels les civilisations utilisaient l'art pour entrer en contact avec les dieux, à travers des représentations en reliefs, les habitants de Calakmul construisirent quant à eux des très hautes pyramides, leur permettant de se rapprocher des divinités. On y trouve ainsi d'impressionnants édifices, mais très peu de reliefs en comparaison à des sites comme Palenque ou à Uxmal où l'art est très visible. Les temples de Calakmul ont été construits avec différentes couches, correspondant aux différentes périodes d'occupation. Il a fallu 14 siècles pour construire les 7 couches de la structure n°2. 

Une jungle immense où les Mayas vivaient en communion avec la nature

Les mayas avaient une relation particulière avec les animaux, ils croyaient en la réincarnation après la mort, notamment en animal. Les dieux qu'ils vénéraient étaient souvent représentés en forme d'animal (le serpent, le jaguar). Le site de Calakmul niché dans une zone de jungle tropicale de 180 000 m2, nous permet de découvrir l'environnement naturel dans lequel vivaient les mayas, en communion avec la nature.

Nous vous recommandons, lors d'une visite à Calakmul, de vous lever un peu plus tôt pour observer les animaux. L'idéal est d'être accompagné d'un guide, pour optimiser vos chances d'observer toute la faune qui habite la réserve, à savoir des singes hurleurs, des singes araignées, des aigles, toucans, phacochères, paons, dindons, tapirs. Les chercheurs y ont déjà référencé environs 350 espèces d'oiseaux tropicaux. La réserve de Calakmul est aussi l'un des principaux repères du jaguar, espèce protégée, au Mexique. Il est très rare de pouvoir l'observer mais cela arrive !

Nous proposons un départ à 6h00 du matin, pour parcourir 3km à pieds au cœur de la réserve avec notre guide naturaliste Enrique. Le tour se prolonge jusqu'à l'entrée du site pour une visite des vestiges de Calakmul

La réserve de Calakmul a été déclarée réserve de la biosphère de l'UNESCO en 1989. Les recherches archéologiques ont donc été faites de manière à ne pas impacter la nature. Vous pourrez y noter la présence très « brute » de la nature, à l'intérieur du site, qui le distingue aussi de bien d'autres sites archéologiques.

La grotte aux chauve-souris

De passage à Calakmul, il ne faut surtout pas manquer le spectaculaire envol de 3 millions de chauves-souris qui a lieu chaque soir, depuis une grotte située tout près de l'entrée dans la réserve. Les mayas associaient les chauves-souris à la mort, ils les voyaient comme des animaux sortant de l'inframonde (dont les grottes et cenotes constituaient l'entrée). Elles sont pourtant indispensables à la survie de la forêt de Calakmul car elles permettent sa régénération via la pollinisation. Rendez-vous à la grotte aux chauve-souris accompagnés d'un guide naturaliste pour découvrir le rôle écologique primordial des chauves-souris dans le Yucatán.

Envol au "volcan de chauve-souris"
Envol au "volcan de chauve-souris"

TIPS pour se rendre à Calakmul

  • Accès au site de Calakmul : L'entrée de la réserve de Calakmul, qui mène au site archéologique, se trouve sur la route principale Bacalar-Escarcega, au KM 96. Au moment de la bifurcation, il vous restera 40 km à parcourir pour atteindre le site archéologique. Cette portion se fait en 1h20  environ, car la route est limitée à 30km/h. Il vaut mieux avoir son propre véhicule pour aller à Calakmul car il n'y a pas de bus qui mène jusqu'à l'entrée du site. Si vous n'avez pas de voiture, nous vous recommandons de dormir à Xpujil et de prendre une excursion au départ de Xpujil (découvrir notre excursion avec transport ici). Si vous avez une voiture, nous vous recommandons de dormir à l'hôtel Puerta Calakmul (merveilleuses lodges écologiques), qui se trouvent à l'entrée de la réserve. Vous pouvez nous contacter pour réserver à l'adresse hola@mexikoo.com.
  • Accès grotte aux chauves souris : La grotte est située entre le KM 105 et KM 106 (à 150m avant le KM 106). Si vous venez de l'est (c'est-à-dire de Campeche/Escarcega), la grotte se trouve après le croisement qui mène à la réserve de Calakmul. Il faut donc rester sur la route principale et calculer environ 400 mètres après le panneau 105 (la moitié de la descente). Du côté gauche (nord), vous verrez un garde-fou en métal. Il y a un petit chemin, il faut prendre à gauche et stationner. Vous verrez alors un panneau indiquant la grotte aux chauve-souris, et un sentier qui y mène (elle se trouve à plus ou moins 300 mètres). En arrivant au pied du puits, vous êtes devant la grotte. Pas la peine d'y entrer car 100% les chauves-souris sortent au coucher du soleil.
  • Coût d'entrée : L'accès à la grotte aux chauves-souris est gratuit. Pour le site de Calakmul, il faut prévoir du liquide pour payer les différents coûts d'entrée : Total : 190 MXN. (220 MXN si vous souhaitez une facture). 
  • Équipement à prévoir : Anti-moustique et pantalons légers si vous y allez en été, eau et snack/en-cas (une fois dans la réserve il n'y a aucun magasin), crème solaire et chapeau/casquette.
  • Recommandation : Roulez doucement à l'intérieur de la réserve. Ne pas oublier que vous vous trouvez dans une réserve naturelle protégée où beaucoup d'animaux sauvages peuvent traverser à tout moment.
  • Excursions guidées Mexikoo : Retrouvez toutes les informations sur notre visite guidée ici et sur notre tour complet (site + grotte aux chauves souris + marche dans la jungle) ici.