France - Mexique, le choc culturel ?

01/03/2019

Entre ses plages paradisiaques, ses temples mayas, sa faune et sa flore, ses villes coloniales, et son climat ensoleillé, le Mexique est une destination qui attire de plus en plus de Français. Chaque année, ce sont plus de 200.000 d'entre eux qui découvrent ou re-découvrent les richesses naturelles et culturelles de ce pays très différent de notre belle France. En terme de dépaysement, le Mexique peut surprendre, c'est pourquoi nous vous présentons dans cet article les principales différences culturelles que pourraient rencontrer les voyageurs lors d'un séjour au Mexique.

Une culture collective

La première chose dont les touristes se rendent généralement compte en arrivant au Mexique, c'est l'accueil chaleureux des locaux, aussi bien dans les hôtels et restaurants que dans la rue. Les Mexicains possèdent en effet une culture de société, une culture collective et communautairel'entraide et le contact humain sont au centre des relations interpersonnelles, et priment sur le bien-être individuel. Concrètement, il ne sera pas rare qu'un inconnu vous adresse la parole dans un lieu public, vous aide à trouver votre chemin ou vous fasse la traduction en Espagnol pour acheter quelque chose. La France a au contraire une culture plus individualiste, où la compétition règne et où chacun agit pour sa propre personne ou pour son entourage direct.

De la même manière, les Mexicains sont des personnes très tactiles. Ils se saluent par un "abrazo" en se prenant dans les bras, se tapent dans le dos en parlant, ont un contact visuel direct, etc, qui peut déstabiliser les Français, habitués à avoir un "espace vital" plus large et bien moins de proximité.

Dans la même veine, les Mexicains établissent des relations plus proches avec les gens, leur posant des questions qui peuvent sembler privées ou personnelles, demandant des nouvelles des proches, du travail, de la vie quotidienne, des passions, etc. Ils s'intéressent à leurs rencontres et établissent facilement le contact.

Gestion du rejet

Pour avoir une communication plus fluide avec les Mexicains, il est important de comprendre leur vision de la confrontation et du rejet. Le Mexicain aura tendance à se renfermer très vite sur lui-même en cas de réprimande. De même, le refus est vu comme grossier, c'est pourquoi il dira rarement "non" et pourra paraître vexé si vous le lui dites. Plutôt que de donner un refus clair et catégorique, il reportera indéfiniment la discussion à plus tard.

Perception du temps

Autre chose qui peut paraître "choquant" pour les Français au Mexique est l'informalité des gens. Disons que le Mexicain est au Français ce que le Français est à l'Allemand. La population a en effet une vision dite "polychronique" du temps, c'est-à-dire aux horaires flexibles et variables, entraînant une certaine informalité, mais également une plus grande flexibilité. Cela est bien illustré par le fameux "ahorita" mexicain, pouvant signifier "dans 5 minutes", "demain" ou même "la semaine prochaine" ! Il est donc nécessaire de présenter une certaine ouverture d'esprit et rester calme en traitant avec les Mexicains.

La vie mexicaine

Lors d'un voyage au Mexique, il est important de connaître les coutumes et habitudes de vie locales, même si les lieux les plus visités sont généralement adaptés aux touristes.

Au Mexique, vous trouverez où manger à quasiment toute heure de la journée. De par leur vision différente du temps, les Mexicains n'ont pas réellement d'horaire fixe pour manger. Le service en restaurant ira donc de midi environ à 23h / minuit sans interruption. Attention évidemment au régime adopté car la gastronomie mexicaine, bien qu'excellente, n'est pas toujours totalement tolérée par les estomacs européens, peu habitués aux saveurs fortes et piquantes.

En parlant de restaurant, le pourboire, en principe facultatif, est en réalité systématique et représente de 10 à 20% de la note totale en fonction de la satisfaction. La majorité des serveurs n'ont d'ailleurs pas de salaire fixe, et ne gagnent que ce qu'ils reçoivent en pourboire ! Il n'est d'ailleurs pas réservé aux restaurants puisqu'il sera également attendu par les guides touristiques après une visite (100-200 pesos, soit 5-10 euros, en fonction du temps de la visite), par le personnel d'entretien dans les hôtels (50-100 pesos, soit 2-5 euros), ou encore dans les supermarchés, aux personnes aidant à mettre les produits en sacs aux caisses (5-20 pesos, soit 0,25-1 euro, en fonction du volume d'achats).

La dernière chose qui pourra être utile aux voyageurs, est la conduite à adopter au volant. Au Mexique, la circulation est généralement plus dense qu'en France, et les règles ne sont pas toujours respectées. Si les touristes doivent suivre les règles que nous avons en France et conduire de manière prudente, il ne sera pas rare de voir des locaux commettre quelques écarts. Cela est spécialement vrai dans la capitale de Mexico qui est une mégalopole au trafic très dense.

Gardez à l'esprit que le Mexique est un pays grand comme l'Europe, et que ces informations correspondent à des traits culturels généraux susceptibles de varier en fonction des différentes régions et personnes. Tout comme en France, les comportements et les coutumes varieront ainsi entre le nord et le sud du pays!

CONTACTEZ-NOUS